A la recherche de la boutique idéale

J'ai fini par sauter le pas, et par ouvrir ma boutique. Le choix d'une plateforme de vente n'a  pas été la chose la plus facile à faire, puisque chacune a ses avantages et ses inconvénients, mais après deux jours d'hésitation j'ai jeté mon dévolu sur Dawanda.

Au départ, il y avait 3 choix possibles pour moi, Alittlemarket, Etsy et Dawanda. J'ai par le passé détenu une boutique sur chacune de ces plateformes, et je connaissais à peu près leur fonctionnement.
La première sur ma liste était AlittleMarket. Ma boutique pro, quand j'étais autoentrepreneuse était chez eux, et j'en garde de très bon souvenirs. Mais hélas j'arrive trop tard, puisque j'ai appris que le site fermait dès septembre (décision d'Etsy). 
Pour ceux qui voudrait en savoir plus, c'est ici et ici.

Ensuite, me restait Dawanda et Etsy. J'ouvre un compte chez le premier, et réactive mon ancien compte chez le deuxième.
La boutique sur Dawanda est créée en un rien de temps, tout est fonctionnel et très clair, et hier à 17 heures tout était prêt à être mis en ligne. Pour Etsy, c'est une autre histoire, et je finis par jeter l'éponge.

Alors je sais que les commissions prélevées y sont plus faible, mais je n'ai jamais réussi à me faire à ce site. Et puis je vais peut-être paraître un peu méchante, mais il y a de tout et n'importe quoi, chez eux! On est noyé dans la masse, et le coté fait main est secondaire. Fait main, oui, mais parfois dans des quantités industrielles, la petite création est vite submergée par les plus gros qui produisent à grande échelle. Quel intérêt?

Alors pour l'instant je prends connaissance des modifications sur Dawanda depuis mon dernier passage (2010, il s'en est passé des choses, depuis...), les différents outils, les possibilités de mettre ses créations en avant, et pour l'instant le site me plait. 
Alors, que la fête commence!



Commentaires