Bon, ça partait mal, mais...

Ce matin, très motivée, j'ai commencé à couper un haut avec un tissu genre voile à poids. Hélas, parfois on a beau mettre toute la meilleure volonté du monde, ça ne marche pas.
Dommage, parce que c'était prometteur...
Pas découragée, je me lance finalement à l'attaque de deux coupons d'une polaire toute douce, qui a un coté éponge.
Là, on peut dire que les choses s'ameilorent, puisqu'en l'espace d'une petite heure, j'ai coupé deux vêtements...


...et accessoirement complètement pourri la pièce avec plein de petites peluches qui volent de partout. Je suis contente parce que pendant la réalisation de ces deux pièces, je me suis vraiment vue les porter cet hiver, et j'arrive pour une fois à me projeter dedans, contrairement à ces derniers temps où la couture était surtout un moyen (compulsif) de gérer les idées noires qui me traversaient la tête et m'aidait à penser à autre chose.
Et puis petite chose dont on avait rien à faire mais que j'avais envie de partager, le premier liseron du balcon est en train d'éclore. 

Voilà! C'est tout (et c'est déjà pas mal). Je me suis dit que deux vêtements dans la journée, je peux m’arrêter un peu et tricoter, en attendant la fin d'après-midi.
Alors bonne fin de journée, et à bientôt!


Commentaires