jeudi 22 décembre 2016

La couture pour homme - un pull polaire

Il aura fallu 10 ans pour que Monsieur G accepte de porter quelque chose cousu par mes soins, et le plus incroyable, c'est que c'est lui qui en a fait la demande. Il voulait un pull en polaire à col montant, il m'a donné un vieux sweat shirt délavé pour utiliser comme modèle, et arrangeons-nous avec! Le défi n'était pas bien compliqué en soi, connaissant son amour pour la polaire, et le voyant en porter près de 9 mois par an depuis presque une décennie, je peux vous décrire les moindres pièces de ce vêtement les yeux fermés. 


J'ai donc utilisé un coupon bleu acheté sur Butinette, avant de me rendre compte que je n'en aurai jamais assez pour un vêtement aussi ample. C'est là que j'ai eu l'idée de coudre certaines parties avec un coupon gris qui traînait par là.


Détestant au plus haut point les fermetures éclair, il a bien fallu que je m'y colle, et étrangement, ça s'est plutôt bien passé. J'ai cousu avant un empiècement de la même polaire grise utilisée pour les manches et la poche, puis j'ai cousu la fermeture (blanche, parce que c'était la seule qui traînait dans mon tiroir).


J'ai eu un peu d'appréhension quand j'ai appelé Monsieur G pour qu'il vienne essayer son pull, parce que je ne suis pas spécialement à l'aise avec la morphologie masculine en couture (mes expériences en couture pour homme se comptent sur les doigts d'une main), mais il était parfait.
D'ailleurs, à l'heure ou je rédige cet article, il le porte sur lui, et le portera sûrement samedi soir pour les fêtes. C'est une belle carte de visite, non?

Sinon, nous sommes à Marseille depuis lundi. J'ai descendu quelques microbes, histoire de ne pas partir les mains vides, et je suis épuisée. 
Franchement, je n'ai pas envie de sortir. Je suis quand même allée au marché d'Aubagne, j'ai trouvé un magnifique drap de laine marron et du cashmere vert anis, le modèle est déjà dessiné, et je sais déjà ce que je vais tricoter comme accessoire.
Et puis je suis en plein marathon tricot pour que chacun ait un petit cadeau pour le soir de Nöel, je pense pouvoir relever le défi, même si les épisodes de fièvre compliquent un peu mon emploi du temps.
Du coup, je profite quand même de la vue sur les collines, et j'évite la cohue des centres commerciaux et l'agitation des villes, je suis en vacances, tout simplement.

Alors à bientôt, et d'ici là, bonnes fêtes!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire