samedi 11 juin 2016

Ma routine naturelle pour des cheveux sains

Cela va faire près de 3 semaines que je tente une nouvelle routine cheveux à base de Shikakaï, de poudres ayurvédiques et d'argiles diverses, et j'ai eu le plaisir de voir que les résultats sont plus que concluants.

Après un essai désastreux avec du rhassoul il y a quelques années j'ai tenté l'été dernier le Shikakaï et les shampoings secs, afin d'espacer les lavages de cheveux et utiliser quelque chose de plus sain et moins polluant. 
A cette époque, je n'avais pas les cheveux assez longs, je ne pouvais pas les attacher, et vu que je faisais une formation dans le tourisme, avec une période de stage au milieu, il était impensable de se présenter avec les cheveux gras quand une tentative de mélange d'ingrédients divers ne donnait pas de bons résultats.
L'été, les courses à travers le département pour les entretiens d'embauche ont eu raison de mes bonnes résolutions, et je suis retournée aux shampoings "classiques".

L'hiver a passé, et j'ai pas mal réfléchi. J'ai continué à réduire les produits d'origine animale (réduction que je continue petit à petit), j'ai tenté de voir comment réduire les déchets à la maison, passer à des produits d'entretien plus sains, j'essaye dans la mesure de nos moyens (on est deux à la maison) de voir ce qui peut être amélioré au quotidien.
Après les cotons lavables, puis les serviettes lavables (j'y reviendrai dans un futur article) je me suis attaquée aux cosmétiques de la salle de bain.
J'ai retrouvé mes sachets de poudres ayurvédiques cachées au fond du placard, et je me suis dit...pourquoi ne pas commencer par là!


J'ai d'abord commencé par un bon masque fait de Shikakaï, de poudre de Neem et de glycérine végétale (pour contrebalancer l'effet asséchant des poudres) pour détoxifier.
Au rinçage, mes cheveux étaient impeccables. Un peu surprise, je ne me souviens pas de tels résultats l'année dernière.
L'application était un peu compliquée, sans compter que la poudre de Shikakaï est extrêmement volatile et irritante pour les voies respiratoires. j'en mettais de partout, je toussais.
J'ai donc transvasé les poudres dans des bocaux (opération réalisée à la fenêtre avec un foulard sur le visage).


J'ai retrouvé un petit pot en plastique avec son pinceau et son peigne pour les colorations, que j'avais acheté dans un bazar. Plus pratique pour l'application.
Aujourd'hui, je prépare le mélange et l'applique en moins de 5 minutes. 


Pour la coloration, rien de nouveau, je reste fidèle à mon henné d’Égypte. La petite différence, c'est que je ne le noie plus dans l'huile. Le rinçage était un calvaire, et je gardais des cheveux gras pendant des jours.
Là j'ai tenté un mélange avec du lait de coco. 
Après 3 ou 4 heures de pose, j'ai rincé à l'eau, sans me douter que le lait de coco allait laisser des résidus gras dans mes cheveux. Le lendemain j'ai fait un rapide shampoing avec la base lavante d'Aroma-Zone avant de partir travailler.
Bon à savoir pour la prochaine fois.


Et puis le passage aux shampoings en poudre était l'occasion d'espacer aussi les lavages. De 3 jours minimum je suis passée à 5, en un temps record, grâce en partie au shampoings sec. Quelques cuillères de fécule de maïs et quelques gouttes d'huiles essentielles dans un pot.
Avant de rajouter des huiles d'Ylang Ylang et de Patchouli je mettais la fécule dans une salière, plus pratique, mais une fois les HE ajoutées, la poudre passe difficilement à travers le tamis, il est préférable de l'appliquer à la main.


Je suis cette routine depuis presque 3 semaines, et pour l'instant j'en suis plus que contente. Il faut dire aussi que depuis quelques temps j'ai pu ressortir mes barrettes et piques, je peux donc attacher mes cheveux contrairement à l'année dernière. Les matins de cheveux plats ou gras, un peu de shampoing sec, un bon brossage et je les attache! Je rajoute un accessoire, une jolie barrette et le tour est joué!

C'est de loin la transition la plus réussie depuis un bon moment! Je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien, mais je ne vais pas me plaindre...
La prochaine étape concerne le reste des produits (corps et visage), mais vu ma peau acnéique et réactive je pense qu'on va y aller plus doucement!

4 commentaires:

  1. On est sur la même longueur d'onde !! J'ai reçu hier ma 1ere commande de Hénné et soin d'ailleurs. A l'apéro blog auquel j'ai participé il y a peu, j'ai rencontré une nenette super calé en shampoings naturels, no poo henné etc. J'avais envie depuis longtemps de passer à la poudre lavante, elle m'a motivée ! Du coup poudre de sidr et pour la coloration henné d'Egypte (je ne connaissais même pas les différences) et poudre de roucou qui accentue le côté rouquin visiblement. Ca va être l'aventure !! J'ai un peu arrêter le shampoing sec bicarbonate et maizena, je trouvais que cela laissait des traces malgré le chocolat en poudre dedans et ça asséchait mon cuir chevelu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super, j'espère que ça va donner de bons résultats. Je ne connais que peu la poudre de Sidr, je ne l'ai jamais utilisée, ça peut être intéressant d'avoir des retours si un jour je veux changer du Shikakaï.

      Supprimer
  2. Hello ! Super :D il faut que je transfert mon shampoing sec dans une salière également car dans un pot ce n'est vraiment pas pratique :(
    Je n'ai encore jamais testé le Henné mais je commence à avoir sérieusement envie de sauter le pas ! :-)
    Si tu as besoin de conseils pour passer doucement au naturel pour le corps/visage etc.. tu peux demander sur le groupe facebook "Partage sur le bio et le naturel avec Azaé Pur" :-) beaucoup ont la peau sensible donc ça peut aider :D
    Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je verrai à l'occasion, pour l'instant je dois attendre que mon acné se calme un peu, mais je ne manquerai pas de venir m'y inscrire.

      Supprimer