samedi 12 décembre 2015

Entre Marseille et Aubagne, le massif du Garlaban

Pour la suite de cette ballade marseillaise, chaussez les baskets, on part en ballade dans les collines!

Je me suis trouvée assez téméraire pour affronter le mistral et ma peur des chasseurs mais je ne pouvais pas remonter chez moi sans faire un passage sur ces sentiers, l'occasion de prendre de la hauteur et de profiter de ce panorama grandiose était trop belle!
 


Je savais qu'en montant assez haut on a une vue imprenable sur Marseille, et par chance, le Mistral qui m'a poursuivi durant une bonne partie de mon séjour a aussi chassé la couche de pollution qui stagne parfois au dessus de la ville.


Et quand les bourrasques offrent quelques secondes de répits, l'air embaume le romarin (qui s'est débrouillé pour garder ses fleurs).



Courageuse mais pas téméraire, et bien qu'habillée de couleurs plus que voyantes, je n'ai pas osé m'aventurer trop loin, au vu des nombreux coups de fusils qui résonnaient aux alentours.
Je regrette parce que ce chemin est vraiment une invitation à la promenade.


J'ai donc salué Tête Ronde et Tête Rouge rempli mes poumons d'air pur, mes yeux de couleurs et j'ai repris le chemin de la maison (qui se trouve à deux pas des départs de randonnée-la chance!), en me disant qu'une prochaine fois j'irai plus loin.






Retour dans les Alpes, maintenant, avec le froid et les sommets tout blancs, et ce pour une durée indéterminée. 

Bonne ballade!

2 commentaires:

  1. Très joli !! Je ne suis jamais allée marcher de ce côté, ça me donne envie de découvrir.

    RépondreSupprimer
  2. C'est quelque chose à faire! J'espère que tu en auras l'occasion et que ça te plaira!

    RépondreSupprimer