lundi 24 août 2015

Exploration Urbaine-l'usine de la Schappe, à Briançon

Dans la nuit du 4 au 5 octobre 2014 un morceau d'histoire de la ville est parti dans les flammes. 

Je pense que les ruines ne vont pas tarder à être rasées, et j'ai eu envie de garder quelques souvenirs, un peu à la manière de ces explorateurs urbains, qui mettent en lumière ces pierres d'habitude dans l'ombre.
Je mourrais d'envie de m'aventurer au cœur des ruines, mais c'est désormais une propriété privée (sans parler du danger), et je sais être raisonnable.
 
                                                    











Je me souviens de la scène de désolation ce dimanche matin. Je remontais la rue pour aller au marché, je me demandais pourquoi il y avait une telle agitation. J'ai du m’arrêter quelques secondes en découvrant le spectacle pour me demander si je n'étais pas en train de rêver, mais non...

Je ne suis pas née dans cette ville, mais je m'y suis très vite sentie chez moi, et l'usine, bien qu'abandonnée de puis longtemps, a toujours fait partie de la ville. Elle était là, je ne sais pas pourquoi mais comme moi, de très nombreuses personnes ont été très touchées ce matin-là en découvrant l'étendue des dégâts.

Pour voir à quoi l'usine et le parc ressemblaient avant cette nuit, je vous invite à visiter l'article très complet sur le blog Hautes Alpes Insolites.

    (photo SDIS05)



Sur une note plus optimiste, sachez qu'enfin mon carnet de rendez-vous se remplit, et qu'en 3 jours j'ai déjà effectué 3 entretiens d'embauche. 
Un auquel je ne donnerai pas suite, parce que ce n'est vraiment pas ma voie, un autre pour un poste de réceptionniste dans un adorable hôtel de la ville (j’attends une réponse dans les jours qui suivent), et un ce matin, mais à presque 40 kilometres de la maison. Aïe, surtout que ça a vraiment l'air interessant.
Et puis en rentrant, un mail pour me demander si je suis toujours disponible pour un autre poste, ça ne m'enchante pas mais il me semble que c'était 4 ou 5 mois, à 35 heures, j'ai appris à ne pas mégoter, et prendre tout dans la mesure du raisonnable (je me suis fixé mes critères mais ils sont plus ou moins larges).

Donc pour l'instant je croise les doigts très fort, j'ai bon espoir, même si j'espère des retours d'une annonce en particulier. 

Pour l'instant je vais me hater de poster cet article et couper l'ordinateur, l'alerte orange aux orages est plutôt sérieuse si j'en juge par les coups de tonnerre qui se rapprochent. 

Alors à bientôt et bonne semaine!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire